EN BREF

Tout récemment : débuts à l’Opéra de Zurich dans le rôle de Nutrice (L’Incoronazione di Poppea). Cette saison, Ofman (Raoul Barbe-Bleue – Offenbach) à Trondheim (Norvège), Comte d’Almaviva (Barbiere) et Prince Ramir (Cendrillon – Isouard) à l’Opéra de Saint-Etienne, Tanzmeister (Ariadne auf Naxos) au Théatre du Capitole de Toulouse, Ernesto (Don Pasquale) au Blackwater Valley Opera Festival (Irlande). La saison prochaine : Tonio (La Fille du Régiment) à l’Opéra de Bienne, Tavannes (Les Huguenots) au Grand Théatre de Genève.

Manuel Nunez-Camelino 4-Credit Anna Shlykova
Manuel Nunez-Camelino 5-Crédit Julien Banhamou
PhotoBarbiereTOBS2
Manuel
Agenore
Manuel Nunez-Camelino 5-Crédit Julien Banhamou
Manuel Nunez-Camelino 1-Credit Julien Banhamou

BIOGRAPHIE

Originaire de Corrientes (Argentine), Manuel Nuñez Camelino étudie le Chant à l’Institut Supérieur d’Art du Teatro Colón. Il devient résident en 2006 au CNIPAL, avant d’entrer deux ans plus tard à l’Atelier Lyrique de l’Opéra National de Paris.

Grâce à cette expérience, il se produit en concert à Bucarest, à l’Auditorium du Louvre, au Palais Garnier avec l’Orchestre de l’Opéra National de Paris et à la Villa Médicis. Il fait ses débuts au Teatro Avenida de Buenos Aires dans le rôle de Beppe (I Pagliacci). Il est invité pour les productions de Don Quichotte et Lucia di Lammermoor au Teatro Colón. En 2008, il participe à la production de La Vida Breve à l’Opéra de Saint-Etienne et chante le rôle de Phoebus (La Esmeralda de Louise Bertin) au Festival de Radio France et Montpellier. Puis il est Paolino (Il Matrimonio Segreto) à la MC93 de Bobigny, La Théière/l’Arithmétique (L’Enfant et les sortilèges) à l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille, Don Ramiro (La Cenerentola) à l’Opéra d’Avignon et à l’Opéra de Vichy. Il chante aussi Bastien  (Bastien et Bastienne) et Volgelsang (Der Schauspieldirektor) de Mozart à l’Opéra de Toulon, le rôle de Tonio (La Fille du Régiment) à l’Opéra de Montpellier et celui de Gastone (Traviata) auprès de Natalie Dessay au Festival d’Aix-en-Provence, une production reprise par la suite à Dijon et à Caen.

A l’Opéra National de Paris, il interprète le rôle de Ein italienischer Tenor (Capriccio). Il se distingue également dans un registre de comédies en incarnant Le Comte (Il Barbiere di Siviglia) au Grand Théâtre de Tours, Lorenzo (Fra Diavolo) à l’Opéra de Limoges et Albazar (Il Turco in Italia) à l’Opéra de Nantes.

Il interprète aussi le répertoire baroque incarnant les personnages d’Arnalta (L’Incoronazione di Poppea) et Mercure (Hippolyte et Aricie) à l’Opéra National de Paris ainsi que Calisis (Les Boréades) avec les Musiciens du Louvre ou encore Astérion dans de Naïs de Rameau avec le Centre de Musique Baroque de Versailles (enregistrement Glossa) et Sailor (Dido and Aeneas) et Alto 1 (Ode à Sainte-Cécile de Purcell) à l’Opéra de Toulon. Récemment, il interprète le rôle d’Albazar (Il Turco in Italia) à Luxembourg, Ein Italienischer Tenor (Caprioccio) au Semperoper de Dresde auprès de Renée Fleming sous la direction de Christian Thielemann, Ernesto (Don Pasquale) à l’Opéra de Saint-Etienne et Conte Alberto (L’Occasionne fa il ladro) sous la direction d’Enrique Mazzola, la Théière et l’Arithmétique (L’Enfant et les Sortilèges) à Chicago sous la direction Esa-Pekka Salonen, Evandre et le coryphée ténor (Alceste) à l’Opéra de Paris, Médor (Les Chevaliers de la Table Ronde d’Hervé) à Bordeaux, Massy, Saint-Louis, Reims et Toulon, Don Narcisso (Il Turco in Italia) au Salzburger Landestheater et Florville (Il Signor Bruschino) avec l’Opéra de Chambre de Genève..

Il participe également à la création de l’Opéra de chambre Bobba d’Arthur Lavandier à la Cité de la Musique (Livre CD chez Actes Sud) et interprète les rôles rossiniens de Don Ramiro (Cenerentola) à l’Opéra de Tours puis de Lindoro (L’Italiana in Algeri) à l’Opéra de Massy. Dernièrement, il participe à la Création de l’Opéra d’Arthur Lavandier, Le Premier Meurtre, à l’Opéra de Lille avec l’ensemble Le Balcon sous la direction de Maxime Pascal, interprété le rôle de Nadir (Les Pécheurs de Perles) à l’Opéra de Bienne, Agenore (Il re Pastore) à l’Opéra de Chambre de Genève, Almaviva (Barbiere di Siviglia) à l’Opéra de Bienne, Idreno (Semiramide) à l’Opéra de Saint-Etienne et Nutrice (L’Incoronazione di Poppea) à l’Opéra de Zurich.

Parmi ses autres projets cette saison et la saison prochaine, Prince Ramir dans Cendrillon d’Isouard et Comte Almaviva (Barbiere) à l’Opéra de Saint-Etienne, Tanzmeister (Ariadne auf Naxos) au Théatre du Capitole de Toulouse, Ernesto (Don Pasquale) au Blackwater Valley Opera Festival (Irlande), Tavannes (Les Huguenots) au Grand Théatre de Genève.

ÉCOUTER, VOIR