EN BREF

Après Nick Shadow (The Rake’s Progress) à La Monnaie de Munt, Bruxelles et Aldeburgh Festival (dir. Barbara Hannigan) la saison dernière, cette saison reprise de Sorceress (Dido and Aeneas) au Staatsoper de Berlin et  Hong Kong (mise en scène Sasha Waltz), Plutone (l’Orfeo) pour De Nederlandse Reisopera, Chef des matelots (l’Alcione) au Liceu de Barcelone, Littore, Console, Famigliare III (L’Incoronazione di Poppea) au Festival d’Aix-en-Provence (dir. L. G. Alarcon).

La saison prochaine et la suivante, Gaveston (La Dame de Pique – Boieldieu) en tournée à Compiègne, Besançon, Quimper Rennes, Dunkerque… avec la Co(opéra)tive, basse solo dans le Requiem de Mozart à la Philharmonie de Paris… Mercure dans Cupid and Death avec l’Ensemble Correspondances (dir. S. Daucé) au Théâtre des Bouffes du Nord, Opéra de Caen

Portrait - Yannis Francois 1
Portrait - Yannis Francois 5
Portrait - Yannis Francois 6
Conservatoire de Lausanne
Théâtre du Jorat
Mézières
Monteverdi - L'Orfeo (Plutone) avec L. G. Alarcon - Yannis Francois 2

BIOGRAPHIE

Né en Guadeloupe, Yannis François commence sa carrière comme danseur et intègre la compagnie de Maurice Béjart. Pendant les leçons de chant du cursus de l’École Rudra, sa voix est remarquée par Maurice Béjart qui l’encourage à mener une carrière de chanteur en parallèle. En 2010 il obtient son Master of Arts au Conservatoire de Lausanne, dans la classe de Gary Magby.

La saison dernière : Nick Shadow dans The Rake’s Progress au Festival de Oiaj (Californie), La Monnaie de Munt, Bruxelles et Festival d’Aldeburgh sous la direction de Barbara Hannigan, Sorceress dans Didon et Énée au Teatro Real de Madrid et à Hong-Kong dans une mise en scène de Sasha Waltz, rôle-titre dans El Cimarrón de Henze au Festival Les Jardins Musicaux de Cernier

Cette saison et les saisons prochaines, reprise de Sorceress (Didon et Énée) au Staatsoper de Berlin, Plutone ((Orfeo) pour De Nederlandse Reisopera, reprise du Chef des matelots (l’Alcione de Marin Marais) au Liceu de Barcelone avec J. Savall, Liberto et Console I dans L’Incoronazione di Poppea au Festival d’Aix-en-Provence (dir. L. G. Alarcon), Gaveston (La Dame Blanche – Boieldieu) avec la Co(opéra)tive en tournée à Dunkerque, Compiègne, Quimper…, Mercure dans une production de Cupid & Death avec l’Ensemble Correspondances (dir .Sébastien Daucé) au Théâtre des Bouffes du Nord et Opéra de Caen.

En 2018-2019, il est sélectionné par la soprano et cheffe d’orchestre Barbara Hannigan pour son programme de mentoring « Equilibrium Young Artists ». En 2017, il chante le rôle du Chef des Matelots et est la doublure de Pélée dans Alcione de Marin Marais sous la direction de Jordi Savall à l’Opéra Comique, Opéra Royal de Versailles.

En 2015, il est Isacius dans Richardus I de Telemann/Haendel au Stadttheater de Giessen, sous la direction de Michael Hofstetter. En 2013, il est sélectionné pour la 3ème Académie Baroque de Jordi Savall, ainsi que pour la 20ème Académie Baroque d’Ambronay où il chante le rôle de Plutone dans Orfeo de Monteverdi sous la direction de Leonardo García Alarcón, il interprète aussi Sedecia lors de la première scénique mondiale de La Caduta di Gierusalemme de Giovanni Paolo Colonna au Festival Opera Barga. En 2014, le rôle de Le Pirée dans Phi-Phi à l’Opéra de Lausanne.

À l’opéra, Yannis a aussi interprété Curio dans Giulio Cesare (Ottavio Dantone, Opéra de Lausanne), Peter Quince dans Midsummer night’s dream (Théâtre du Jorat, Elsa Naouri-Rooke), Don Alfonso dans Cosi fan tutte (Jesús López Cobos, Domingo Hindoyan), Seneca dans L’incoronazione di Poppea (BFM de Genève, Leonardo García Alarcón), Nettuno dans La liberazione di Ruggiero de Francesca Caccini (Gabriel Garrido,Victoria Hall Genève), Radamanto et danseur dans l’Euridice de Peri (L’Arpeggiata, Christina Pluhar), le rôle titre dans Don Giovanni (Théâtre du Jorat, Ivan Törzs, Elsa-Naouri-Rooke), Melisso dans Alcina (Julie Beauvais, Sion). Il chante aussi les rôles du Drunken poet, Corydon, Sleep et Winter dans The Fairy Queen avec le European Union Baroque Orchestra sous la direction de Paul Agnew.

Yannis s’intéresse aussi à l’oratorio, à la musique de chambre et à la musique contemporaine en chantant notamment les parties solistes dans La Susanna de Scarlatti (Giorgio Paronuzzi), l’Oratorio de Noël et la Messe en Si mineur de Bach (Václav Luks/Collegium 1704), la Johannes-Passion de Bach (Ton Koopman), et celle de Händel, le Requiem de Mozart, Das Paradies und die Peri de Schumann, Les Messes Latines de Schubert, les Chansons Madécasses de Ravel, To cast a shadow again d’Eric Ewazen, Le Fou d’Elsa de Laurent Petitgirard. Il créé le rôle-titre dans Jeckyll de Raoul Lay avec l’Ensemble Télémaque à Marseille, et interprète le rôle-titre dans Eight Songs for a Mad King de Peter Maxwell Davies.

Parallèlement il accepte régulièrement des engagements de danse, notamment Le vilain petit canard and Blummenkabarett (Cie Buissonnière Cisco Aznar), Purgatoire de Shahrokh Moshkhin Ghalam, danseur soliste et chanteur dans Dido and Aeneas (Opera de Lausanne, Gabriel Garrido), Tell me Swiss de Cisco Aznar (Exposition universelle de Shanghai), Deserting Las vegas avec Eternal Tour (New-York, Philadelphie, Los Angeles, Las vegas), Rup_tures de La Compagnie Trilogie Léna Blou.

Yannis se consacre également à des recherches de manuscrits et répertoires oubliés et a constitué les programmes pour les récitals et albums d’artistes tels que Julie Fuchs, Max Emanuel Cenčić et Jakub Józef Orliński.

ÉCOUTER, VOIR