EN BREF

La saison dernière : Fortunatus (Frédégonde, Saint-Saëns et E. Guiraud) à l’Opéra de Saigon, Alfredo (La Traviata) à Colmar (mes: Mireille Delunsh), Arnold (La Nonne Sanglante, Gounod) à l’Opéra Comique, ténor (création Seven Stones d’Ondrej Adamek) au Festival d’Aix-en-Provence. Cette saison et la saison prochaine : Giuseppe (La Traviata) au Théatre des Champs-Elysées, Der Graff (Die Tote Stadt) à l’Opéra de Limoges, 2ème notaire (La Périchole) à Opéra Grand Avignon, Basilio (Les Noces de Figaro, version jeune public) et Lord Cecil (Roberto Devereux) au Théatre des Champs-Elysées.

Portrait PA Chaumien
PA Chaumien 1
PA Chaumien 2
PA Chaumien 3
22552963_10155712145223864_1365306611860661995_o
PA Chaumien 1
PA Chaumien 2
PA Chaumien 3

BIOGRAPHIE

Après l’obtention de son Master de violoncelle au CNSM de Lyon et de son diplôme de soliste à l’académie de Bâle, Pierre-Antoine Chaumien débute le chant à 28 ans aux cotés de la soprano Eva Kraznai-Combos à Bâle. De retour en France, il entre au CNSM de Lyon dans la classe de Françoise Pollet, où il obtient son Master en 2008.

Il fait ses débuts dans le rôle de Lensky dans Eugène Onéguine en 2009 avec l’ensemble Carpe Diem et le rôle de Tamino dans La flûte enchantée au festival « Saoû chante Mozart » en 2010. Il est également Pedrillo dans L’enlèvement au sérail à l’Opéra de Rouen, l’Interprète dans L’amour masqué d’A. Messager et le Magicien dans Le consul de G.C. Menotti.

Dans le répertoire baroque, il chante dans The Fairy Queen de H. Purcell (dir. Jérôme Corréas), Didon et Enée et Orfeo de C. Monteverdi (dir. Sebastien D’Hérin) à l’Opéra d’Avignon, Dardanus dans Dardanus de J.P Rameau (dir. Laurent Pillaut) à Liverpool, la Passion selon Saint Matthieu et la Passion selon Saint Jean de J.S Bach (dir. Marc Minkowski).

Il se produit en soliste dans de nombreux festivals à travers l’Europe aux côtés d’orchestres et d’ensembles tels que Les Musiciens du Louvre, l’Orchestre National de Lyon, Les Paladins, l’Orchestre des Pays de Savoie, le Choeur de chambre Les Éléments, le Choeur Britten ou les Solistes de Lyon/Bernard Têtu sous la direction de chefs tels que Marc Minkowski, Serge Baudot, Louis Langré, Laurence Équilbey…

En 2017, Pierre-Antoine Chaumien est en tournée mondiale (France, Italie, Suisse, États-Unis) dans Les Sept péchés Capitaux de C. Monteverdi avec Cappella Mediterranea (dir. Leonardo García Alarcón). Il fait ses débuts à l’Opéra de Clermont-Ferrand dans le rôle de Belmonte / L’enlèvement au Sérail.

La  saison dernière,, il est Fortunatus dans Frédégonde de C. Saint-Saëns et d’E. Guiraud à l’Opéra de Saigon (Vietnam), Alfredo dans La Traviata de à Colmar, Arnaud dans La Nonne Sanglante de Ch. Gounod à l’Opéra-Comique ainsi que la creation mondiale Seven Stones d’Ondrej Adamek. au Festival d’Aix-en-Provence.

Cette saison et la saison prochaine, il est Giuseppe et doublure de Alfredo (La Traviata) au Théâtre des Champs-Elysées, Der Graff (Die Tote Stad) à l’Opéra de Limoges, 2ème notaire (La Périchole) à Opéra Grand Avignon, Basilio (Les Noces de Figaro – version jeune public) au Théatre des Champs-Elysées et Opéra de Rouen et Lord Cecil (Roberto Devereux) au Théatre des Champs-Elysées.

En concert cette saison aussi il est ténor solo dans la Cantate Saint-Nicolas de B. Britten à Sylvanes ainsi que dans la Messa di Gloria de Rossini avec l’Orchestre de Pau Pays de Bearn (dir. F. Morando) et dans les Vepres à la Vierge de Monteverdi avec l’Ensemble La Tempete (dir. Simon-Pierre Bestion) au Festival de la Cote Saint-André suivi d’un enregistrement CD.

ÉCOUTER, VOIR