EN BREF

En octobre 2017, sa mise en scène de Norma conclut son parcours à Rouen. Elle est reprise en février 2018 au Royal Opera House de Mascate (Sultanat d’Oman), coproducteur du spectacle. La saison prochaine Frédéric Roels mettra en scène une nouvelle production de La Bohème à Opéra Grand-Avignon.

D’octobre 2009 à septembre 2017, Frédéric Roels a été directeur artistique et général de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie. A partir de cette saison il est Directeur artistique du Royal Opera House de Mascate.

Frederic Roels-©David-Morganti
Frédéric Roels, Directeurt de l'Opéra de Rouen.
Frédéric Roels, Directeurt de l'Opéra de Rouen.
Frédéric Roels, Directeurt de l'Opéra de Rouen.
Frédéric Roels, Directeurt de l'Opéra de Rouen.
Frédéric Roels, Directeurt de l'Opéra de Rouen.
Frédéric Roels, Directeurt de l'Opéra de Rouen.

BIOGRAPHIE

Le fil conducteur du parcours de Frédéric Roels est le lien constant entre texte et musique. Son parcours de metteur en scène et dramaturge oscille entre théâtre, musique et opéra.

Après des études à l’INSAS de Bruxelles, section théâtre, il fonde sa compagnie, Prospéro & Cie, pour laquelle il met en scène différentes pièces : Prospéro, suite d’après La Tempête (Shakespeare), Sacre (Charles Plisnier), Aglavaine et Sélysette (Maeterlinck), Les Suppliantes (Eschyle), Kinderzimmer (Gilles Boulan). À l’Opéra Royal de Wallonie, il assiste Claire Servais sur la plupart de ses productions de 1995 à 2008 : L’Enfant et les Sortilèges, Madama Butterfly, Les Contes d’Hoffmann, Brundibar, Andrea Chénier, Suor Angelica. Il signe également la dramaturgie de La Favorite et d’Orphée aux Enfers. En 2000, il met en scène, à l’Opéra Royal de Wallonie, Hygiène de l’assassin (Amélie Nothomb – Daniel Schell), spectacle qui sera ensuite repris à Liège, Bruxelles et Namur. Puis en 2002, Le Journal d’un disparu (Janacek), et en 2006 Le Sabotage amoureux (Amélie Nothomb – Daniel Schell). En 2007, il monte The Turn of the Screw (Britten) à l’Opéra Royal de Wallonie, repris en septembre 2011 à l’Opéra de Rouen Normandie. Comme éclairagiste, il a conçu les lumières de la plupart de ses spectacles théâtraux ainsi que ceux de Riders to the Sea (Vaughan Williams) au Théâtre Royal de la Monnaie. Durant plusieurs saisons, il a été dramaturge attaché à l’Opéra Royal de Wallonie. Il est l’auteur de nombreux articles pour des programmes de concert ou d’opéra, et de plusieurs textes ou adaptations pour l’opéra, le théâtre et la danse.

D’octobre 2009 à septembre 2017, Frédéric Roels a été directeur artistique et général de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie. Attaché au développement et au rayonnement de la maison normande, il a créé dès son arrivée une compagnie de quatre jeunes chanteurs lyriques. Il a également reconduit et conforté les missions des deux ensembles en résidence, Accentus, l’ensemble vocal de Laurence Equilbey qui remplit aussi le rôle de chœur d’opéra, et Le Poème Harmonique de Vincent Dumestre. Premier en France à avoir invité l’opéra participatif tel que défini et créé en Italie par l’AsLiCo, il en a fait le fer de lance de son projet pour le jeune public, reprenant nombre de spectacles déjà montés et participant aux créations et nouvelles productions. Souhaitant étendre le concept à la musique symphonique il a mis en place en 2013 un « quizz symphonique », concert interactif mettant en scène un orchestre, son chef et un présentateur qui, à travers les grandes partitions et dans un esprit de dialogue et de découverte, rendent la musique classique accessible au plus grand nombre sous une forme ludique et respectueuse à la fois.

Poursuivant son activité de metteur en scène et d’auteur à Rouen il a, lors de la saison 2010-2011, mis en scène et écrit le livret de L’homme qui s’efface, une création mondiale sur une musique de Pascal Charpentier. En octobre 2012 il a mis en scène Carmen, avec Vivica Genaux dans le rôle titre à l’occasion du cinquantenaire du Théâtre des Arts de Rouen, spectacle coproduit avec l’Opéra de Limoges et repris récemment par le circuit Opera Lombardia en Italie, et La Damnation de Faust pour les opéras de Rouen et de Limoges. Il a également écrit le livret d’une création mondiale composée par Michel Fourgon sur le personnage fascinant et tragique de Lolo Ferrari. Créée en mars 2013, cette production fut un temps fort de la saison lyrique normande. En 2014 il a signé une nouvelle production des Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach, coproduction entre l’Opéra de Rouen Normandie et l’AsLiCo, qui a connu 17 représentations à Rouen, Versailles, Pavia, Brescia, Jesi, Cremona et Como. En 2016, il aborde Mozart avec Don Giovanni, présenté à Rouen et Versailles, puis Così fan tutte, coproduit par les Opéras de Rouen, Massy et Reims.

En octobre 2017, sa mise en scène de Norma conclut son parcours à Rouen. Elle sera reprise en février 2018 au Royal Opera House de Mascate (Sultanat d’Oman), coproducteur du spectacle.

ÉCOUTER, VOIR