Natalie a obtenu le Premier prix femme en catégorie Opéra au Concours de Marmande 2019 en tant que mezzo-soprano.

Parmi ses engagements cette saison, le Requiem de Mozart mis en scène par Yoann Bourgeois, avec Laurence Equilbey et Insula Orchestra à la Seine Musicale, un projet autour de Castor et Pollux (Rameau) au Festival Heidelberger Frühling, tournée du Stabat Mater de Pergolèse avec l’Orchestre Régional de Normandie, Floreska (Amor Conjugale – Mayr) avec Opera Fuoco au Beethovenfest de Bonn, Bergamo…, récital avec le théorbiste Vincent Maurice au Festival de l’Epau

Portrait Natalie Pérez
Photo 21-09-2019 14 25 29
Photo 21-09-2019 15 09 17

La mezzo-soprano française Natalie Pérez a commencé sa carrière comme soprano et fait ses études à la Guildhall School of Music and Drama de Londres, dans la classe de John Evans. Comme jeune artiste, Natalie a été Lauréate de l’atelier lyrique d’Opera Fuoco (David Stern), du Jardin des Voix des Arts Florissants (William Christie, Paul Agnew), ainsi que la Résidence Mozart du Festival d’Aix-en-Provence en 2018.

Elle vient d’obtenir le Premier prix femme en catégorie Opéra du concours de Marmande 2019 en tant que mezzo-soprano.

En 2018, Natalie reçoit le prix de Mélodie Française au concours international d’art lyrique de Vienne en Voix, à Vivonne, elle est également finaliste au concours international de Bordeaux Médoc Lyrique.

A l’opéra, Natalie fait ses début de soliste dans le rôle de Cisseo dans Zanaida de J.C. Bach à la Bachfest de Leipzig avec David Stern et Opera Fuoco. Depuis, elle a incarné La Musica et Euridice (Orfeo de Monteverdi) avec Hampstead Garden Opera, Despina (Cosi fan tutte) avec Opera Fuoco, Sofia (Il Signor Bruschino de Rossini) avec British Youth Opera. Ses rôles incluent également Bubikopf dans Der Kaiser von Atlantis de V. Ullmann avec Philippe Nahon et Ars Nova (mise en scène par Louise Moaty) au Théâtre de l’Athénée, Opéra de Reims et Opéra de Massy, Mademoiselle Silberklang (Der Schauspieldirektor de Mozart )et Tonina dans Prima la Musica de Salieri avec l’Orchestre Philharmonique de Hong Kong (China) et D. Stern, Despina dans Cosi Fanciulli, une création de Nicolas Bacri et Eric-Emmanuel Schmidt, avec Opera Fuoco au Théâtre des Champs-Elysées, Mirtilla dans Damon de Telemann au Theater Magdeburg.

En concert, Natalie se produit régulièrement avec l’ensemble Fuoco e Cenere, ce qui l’amène à chanter entre autres à Miami et Paris (Cité de la musique). D’autres engagements notables incluent la cantate Ino de Telemann avec l’orchestre symphonique de Guangzhou (Chine) sous la baguette de David Stern, la cantate « Apollo e Dafne » de Händel et la serenata « Antonio e Cleopatra » de Hasse avec Musica Viva au Tchaikovsky Hall de Moscou, l’Académie Mozart du Festival d’Aix en Provence, ainsi que la tournée internationale du Jardin des Voix avec William Christie, Paul Agnew et Les Arts Florissants.

Passionnée par le Lied, elle participe à des masterclasses avec Anne Sofie von Otter, Angelika Kirchschlager, Jean-Paul Fouchécourt, Ann Murray, Peggy Bouveret. Et c’est dans le cadre du Franz-Schubert Institut en Autriche qu’elle travaille avec Elly Ameling, Helmut Deutsch, Julius Drake, Bernarda Fink, Tobias Truniger, Robert Holl, Rudolf Jansen, Andreas Schmidt et Roger Vignoles.

Pour sa discographie, Natalie apparaît dans « Berenice, che fai? » avec David Stern, Opera Fuoco, Lea Desandre et Chantal Santon (label Aparté, 5 diapasons); et dans la cantate « Eros et Diane » sur la collection intégrale « Debussy 100 » de Warner Classics (avec Jean-Pierre Armengaud et Cyrille Dubois).
Deux enregistrements à venir:  Les Vêpres de Cozzolani avec l’ensemble I Gemelli d’Emiliano Gonzalez Toro (mai 2019, Naïve), cantates sacrées d’Augustin Pfleger avec l’Orchestre baroque de Trondheim.

Parmi ses engagements cette saison, Requiem de Mozart mis en scène par Yoann Bourgeois, avec Laurence Equilbey et Insula Orchestra à la Seine Musicale, projet autour de Castor et Pollux de Rameau au Festival Heidelberger Frühling, le Stabat Mater de Pergolèse avec l’Orchestre Régional de Normandie, Floreska (Amor Conjugale – Mayr) avec Opera Fuoco au Beethovenfest de Bonn, Bergamo…

 

ÉCOUTER, VOIR